Le Sceau de Compétence Agrandir

Le Sceau de Compétence

DVD 87 minutes. Quel fut le chemin initiatique de Dominique Aubier ? L'auteur présente ici comment lui fut accordé sont "Sceau de compétence"…

Plus de détails

50 pièces disponibles

26,00 €

produit à partir de (qté) remise
eee 2 -10%
Comme Don Quichotte, toute raison perdue, j’ai entrepris de renverser le paradigme matérialiste qui mène le monde en le remplaçant par la doctrine kabbalistique sous la forme communicable du cinéma.
 
J’en étais au 7ème film et m’apprêtais à attaquer le suivant. Le thème m’obligeait à dévoiler les essences de l’alphabet hébraïque quand une idée me fit éclater de chagrin : je n’étais pas autorisée. Je n’étais pas armée chevalier, semblable à l’Hidalgo au début de son histoire. Manquait le mandat, l’investiture.
 
La vie a-t-elle eu la même idée au même moment ? Je n’avais pas fini d’éprouver l’émotion d’être bâillonnée que les événements me l’ôtaient de la bouche.
 
Le drame s’est converti en roman. Ce n’est pas moi qui l’ai écrit. Mais j’en suis l’héroïne. Il me faut donc raconter très scrupuleusement. C’est ce que j’ai tenté de faire, en parlant comme j’ai pu, à 89 ans. Le Sceau de Compétence déroule un scénario qui convoque tour à tour divers aspects de mon aventure. Chaque fois un critère du Sacré, un archétype en expertise la validité. On retrouve, ainsi emmêlés, le comique, les surprises, la trahison, la fidélité, l’analyse psychologique, l’inextricable maillage des détails qui façonnent le vécu. Sans omettre la participation d’autrui, notamment celle de l’imitateur de service  car un tel motif le sollicite toujours. Il était donc prescrit par le Code du Sacré que j’affronte l’ennemi traditionnel de la connaissance. Ô surprise ! L’œuvre du deuxième adversaire (Redoublement oblige : il est inévitable qu’il y en ait deux) s’est convertie en un cheval de Troie de la plus fine venue. La trahison apparente s’est traduite en aide subreptice et précieuse, inoculant les neurotransmetteurs du plus pur contentement. Finis les obstacles s’opposant à l’émission de la vérité éternelle. Episode Amaleq à jamais effacé. Disparues les possibilités d’être que l’ignorance lui ont facilitées.
 
J’étais autorisée à le faire savoir.
 
Evénement sensationnel. La promotion m’a émue au point de vouloir en partager l’allégresse avec mes fidèles lecteurs. Je regrette de ne pas les nommer un à un, en guise d’accolade. Je ne veux pas les compromettre au regard de l’inquisition qui traînerait encore dans les mœurs… Mais je leur dédie ce film, en les remerciant de m’avoir soutenue en me faisant confiance sans attendre le timbrage officiel de la vie.
 

Dominique Aubier